Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Mise en avant produits

Mise en avant liste

Contactez-nous

Nos partenaires

 

Petit Lexique

Macle :  Une macle est deux cristaux ou plus qui s'interpénètrent, la gemmologie la définit comme un brusque changement dans l'orientation périodique de la cristallisation, donc on a une base commune et de là deux cristaux se forment dans des directions différentes, chaque minéral possède des règles de macle, c'est à dire qu'une espèce minérale créera des macles selon certains angles et pas d'autres, ça peut être un critère de détermination d'un minéral. Il existe des macles bien connues et recherchées : macle de La Gardette (ou du Japon, macle en croix de la staurotide, macle cyclique du chrysobéryl).

Terminé, biterminé :  Un cristal pour qu'il soit complet doit avoir une terminaison, chaque minéral a des formes de terminaisons différentes, si un cristal n'a pas de terminaisons, c'est alors un fragment de cristal. Il est toujours préférable d'avoir que ce soit pour la lithothérapie ou la collection un cristal mais cela joue sur le coût et ce n'est pas toujours possible, certains minéraux sont rarement automorphes (je définis le terme plus loin). Parfois les cristaux peuvent être biterminés c'est à dire une terminaison de chaque côté de l'allongement du cristal, c'est plus rare, plus cher, mais plus intéressant.

Des images sont plus parlantes.

 

cristaux terminés, apophyllite, améthyste, danbruite, aigue-marine : 

 

 

 

fragments de cristaux bruts sans terminaison, kunzite, apatite bleue :

 

cristaux biterminés, quartz fumé :

 

 

Automorphe/ exomorphe : les cristaux grandissent dans des environnements où ils n'ont parfois pas toute la place pour croitre et sont bloqués par d'autres éléments, roche ou d'autres cristaux, si un cristal grandit et que sa forme est déterminée par la place qu'il a, on parle alors de cristaux exomorphes, morphe la forme, exo extérieur, on parle plus communément de brut massif. Si un cristal a toute la place, il va cristalliser de façon périodique en fonction des règles de son système cristallin et de son espèce, on va alors voir apparaître des faces régulières, des angles, des terminaisons (pour faire simple), ce sont les cristaux automorphes.

 

cristaux automorphes; cristal de roche, améthyste :

 

brut massif, exomorphe, sodalite :

 

 

Pseudomorphose : dans le règne minéral il ya aussi du mouvement, les minéraux qui restent dans leur milieu, peuvent se transformer, se dissoudre, recristalliser,... on parle de pseudomorphose quand un minéral se transforme en un autre minéral mais garde la forme du premier minéral (on peut aussi parfois parler de périmorphose quand juste la surface d'un minéral se transforme.

 

oeil de tigre pseudomophose de calcédoine après ribeckite :

 

 

Magmatique :  les minéraux magmatiques sont les minéraux qui sont issus directement ou indirectement de l'activité magmatique (fluide en fusion) de la terre. Les minéraux magmatiques plutoniques qui résultent du refroidissement lent interne du magma, ce sont après les roches primaires, les minéraux des pegmatites par exemple, tourmaline, topaze béryl (hors émeraude, quartz,...)

 

Sédimentarisation ou diagenèse :  la sédimentarisation est un processus géologique qui au cours du temps recristallise les sédiments (les minéraux érodés et déposés ou transportés par le temps au cours des phénomènes météorologiques (vent, gel, pluie,..) ou géologique (volcan) ou d'autres matières solides comme les coquillages ou autre coquille de mollusque,....) les couches se déposant les unes au dessus des autres (strates) et recristallisant et s'assemblant par pression.

Métamorphisme : les métamorphismes sont des processus géologiques qui transforment des roches et minéraux existants en d'autres minéraux soit par pression, métamorphisme régional soit par remontée en température par approche des magmas de roche déjà existants (métamorphisme de contact).

 

Système cristallin : le système cristallin est la façon dont va s'organiser la structure atomique du minéral, à partir d'une brique élémentaire qui dépend du système cristallin, le cristal va croître de façon périodique, selon des points et des axes de symétries. Grâce à cette périodicité et ces symétries, et d'après les faces, les terminaisons, les angles d'un cristal et de leur répétition, on pourra identifier un système cristallin qui est un indice pour l'identification d'un minéral. Les systèmes cristallins ont aussi leur importance en lithothérapie, on peut trouver des similitudes d'action dans les minéraux d'un même système cristallin.

 



image issue du dvd du mangcaillou.

 

 

 

Minéraux primaires, secondaires : les minéraux primaires sont les minéraux qui n'ont pas été transformés après leur phase de cristallisation. Les minéraux secondaires sont des minéraux qui résultent de la transformation de roche et de minéraux déjà cristallisés.